S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Mettez votre masque, plongez et oubliez-vous avec Abzû, nouvelle petite merveille du directeur artistique de Journey et Flower. Développé par Giant Squid Studios, cette aventure aquatique est sortie le 2 août sur PC et PS4.

abzû

 

« Plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu’importe ? Au fond de l’Inconnu pour trouver du nouveau ! » – Charles Baudelaire

Les Mers, les Océans, ces merveilleux inconnus. L’appel du large, ces mystères, ces créatures… Abzû nous offre la possibilité d’un voyage sans limite, dans des eaux de plus en plus profondes, à la découverte de paysages sous-marins plus merveilleux les uns que les autres. Rappelons que le jeu s’inspire de la mythologie sumérienne ou abzu représente un Océan Souterrain qui abrite de nombreuses créatures ainsi qu’un dieu Enki résidant dans le temple E-abzu.

Nous incarnons un plongeur, particulièrement gracieux et à l’aise dans l’eau. Les mécaniques de jeu sont simplifiées à l’extrême, et nous pouvons très vite nous mouvoir dans des eaux claires pour faire un premier constat : le jeu est magnifique. Les fonds marins se découvrent peu à peu, nous progressons entre les plantes aquatiques au milieu d’un environnement grouillant de vie. Chaque nouvelle zone est un émerveillement, et nous nous laissons porter littéralement par les eaux et le jeu. Entre onirisme et plongée abyssale, nous nous perdons dans des eaux de plus en plus profondes. Nous sommes seuls, face à nous-même, et à l’immensité de l’Océan. Ici-bas, aucune créature n’est hostile, et nous avons la possibilité de nager au plus près de créatures majestueuses et bienveillantes : dauphins, tortues, orques… Pas de dialogues, dans Abzû nous nous délectons de la beauté du silence et de l’envoûtante musique des Océans ; entre échos et chants des baleines sans oublier la bande originale magique d’Austin Wintory.

 

abzû2

 

Une fresque marine entre poésie, mélancolie et onirisme

La beauté d’Abzû c’est sa liberté d’interprétation. J’apprécie vraiment les jeux qui fournissent un terreau fertile à notre imagination. Sa force, c’est la cohérence entre gameplay, ambiance sonore et lumineuse. On se laisse totalement aller dans le jeu, qui nous porte, nous raconte une histoire que nous pouvons librement interpréter. Conte mythologique ? Constat amer de la destruction de nos Océans ? Pour moi c’est un peu tout ça, une Ode à la vie, à la beauté de la nature. Je ne détaillerai pas ici le fond de ma pensée et mes nombreuses théories quand à Abzû, je vous laisse la primeur de ces découvertes maritimes.

Abzû nous offre deux heures de plongée seulement, mais d’une richesse et d’une poésie telle que je ne regrette absolument pas mon investissement (19.99 euros sur PC et PS4). Une séquence m’a particulièrement émue, j’en ai oublié que j’étais devant mon écran, la manette entre les mains. Pendant l’espace d’un instant, j’étais la plongeuse, dans ces eaux claires, et je nageais aux côtés d’une créature gigantesque, Reine de ses lieux.

abzû3

Retrouvez le site officiel du jeu ICI

Profitez des 20 premières minutes du jeu avec une vidéo signée The Gaming Circle

 

 

 

 

 

A propos de l'auteur

Co-fondatrice de The Gaming Circle. Geekette passionnée, surtout par les RPG (mais pas que). Je joue sur XboxOne, PS4, PC, et vieilles machines. Gueule beaucoup mais ne mord pas.

Articles similaires

Laisser un commentaire